DOUSOMSSINE, un webzine pour une ablation de la morosité



Une plateforme d’écriture qui ne se contente pas de vous raconter les vies qui se déroulent juste à côté de l’écran où votre regard se porte, mais tente par tous les moyens de les saisir à pleine phrase. Tâche ardue mais tellement séduisante, car notre ligne est d’embrasser la tentation, de se brûler les ailes, d’aller trop loin, bref, de humer/penser/observer/crier/désirer/goûter comme si c’était bel et bien la dernière pomme de l’arbre.

Alors, quid de nos productions ? Quelques rubriques pour étaler notre subjectivité, histoire de présenter une expérience parfaitement commune de la littérature : les tréfonds du bulbe d’un de nos congénère. Même si nos activités s’apparentent à un certain journalisme, nous taclons sans réserve la prétendue objectivité, Saint Graal de la réflexion pour la plupart des “grands esprits” qui nous entourent. Nous sommes durs ? Oui, et ceci n’est que la page d’accueil. L’important est de ne pas se prendre au sérieux.

Nos activités ne se limitent pas simplement à ce site internet, mais s'entendent aussi à des collaborations à divers événements dits culturels. Ou comment couvrir une actualité avec un regard embrumé et perspicace et décalé et informé.

Vous l’avez probablement compris, DOUSOMSSINE s’est collé sur la toile pour que ses rédacteurs chauffent leur clavier, en y jetant une syntaxe fraîche et unique. Préparez vous : DOUSOMSSINE OVYOURLAÏF !

 

Anthony Martins de Macedo

Photo : bv



logo bas de page